Publié par Laisser un commentaire

Les animaux et les plantes ne font pas toujours bon ménage.

Malgré leur beauté et parfois même leur utilité culinaire pour les humains, plusieurs plantes peuvent s’avérer toxiques et même mortelles pour les animaux. En effet, certaines portions de plantes (racines, feuilles, fleurs, fruits, etc.) ou plante complète peuvent être toxiques, mortelles ou irritantes si elles entrent en contact avec la peau, les muqueuses ou sont ingérées par un animal. Les symptômes peuvent varier selon l’espèce de la plante, sa maturité, la portion de la plante qui a été ingérée ou qui a été en contact avec l’animal. De plus, un animal de très jeune âge, qui est plus fragile, pourra aussi être atteint plus sévèrement qu’un adulte.

Voici une liste non exhaustive des plantes que l’on retrouve fréquemment chez les propriétaires d’animaux domestiques et qui sont considérées comme toxiques :

  • Alocasia et Colocasia
  • Aloès
  • Amaryllis
  • Anthurium
  • Azalées
  • Croton
  • Cyclamen
  • Datura
  • Dieffenbachia
  • Ficus
  • Glycine
  • Gui
  • Houx
  • Hydrangée
  • Laurier rose
  • Lys de Pâques, Lys asiatique et autres liliacées
  • Monstera
  • Muguet
  • Jacinthe, tulipe, narcisse et jonquille
  • Philodendron
  • Plant de tomates
  • Poinsettia
  • Rhododendron
  • Sanseveria
  • Sceau de Salomon

De plus, certains aliments ou plantes de consommation humaine sont nuisibles pour la santé animale telle que :

  • Agrumes
  • Ail
  • Avocat
  • Échalote
  • Noyau de certains fruits
  • Oignon
  • Pépins de pommes
  • Persil (surtout pour les petits rongeurs)
  • Poireaux
  • Pommes de terre
  • Rhubarbe
  • Tabac
  • Tomates vertes

 

Une question de goût

Plusieurs plantes sont dangereuses surtout lorsqu’elles sont ingérées en grande quantité. Certaines d’entres elles ont d’ailleurs un goût amer ou désagréable, sont irritantes ou piquantes, c’est pourquoi les animaux s’y intéressent peu ou ne font qu’y goûter avant de s’en désintéresser. Cette particularité peut bien souvent sauver la vie de votre animal. Malgré tout, certains troubles de comportements de votre animal pourraient l’amener à en manger une quantité plus importante qui pourrait alors lui être fatale. Il est donc important de demeurer vigilant.

Les bons choix s’imposent

Pour éviter les problèmes, il est préférable de connaître le nom des plantes que l’on a chez soi et d’éviter de posséder des plantes toxiques afin de prévenir les accidents. Placer vos plantes hors de portée des animaux, mais garder à l’esprit que ces petites bêtes sont agiles et peuvent sauter ou se lever sur leurs pattes arrière afin de les atteindre. Ne jamais laisser un animal jouer ou manger avec une plante, même si elle ne figure pas dans la liste des plantes toxiques, pour ainsi éviter une réaction non prévisible.

La vigilance est de mise

Lavez-vous les mains après avoir touché vos plantes pour éviter de contaminer votre animal ou son environnement avec la sève de la plante. D’ailleurs, garder vos animaux à l’écart lorsque vous faites de la taille afin d’éviter qu’ils soient atteints par des éclaboussures de sève. Assurez-vous de connaître les plantes sauvages des lieux de promenade habituelle et de surveiller les collations que pourrait prendre votre compagnon lors de vos escapades extérieures.

En cas de doute sur des plantes toxiques ou en cas d’empoisonnement de votre animal, contacter votre vétérinaire sans tarder.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.