Publié par Laisser un commentaire

Santé et mieux-être en milieu de travail: Vos habitudes vont-elles à l’encontre des possibilités offertes par votre environnement? – PARTIE 3/5

Environnements favorables à la santé au travail

 

Environnement de travail

Lors de mon billet précédent, nous avons regardé la sphère « habitudes de vie » sous l’angle de chacun des quatre types d’environnements et comment le milieu de travail peut les rendre favorables aux saines habitudes de vie. Dans les autres sphères d’activités reconnues pour avoir un impact sur la santé des travailleurs selon le Groupe Entreprise en santé, nous trouvons justement l’environnement de travail comme tel.

Qui est responsable de l’environnement de travail? Est-ce que c’est uniquement l’employeur? Est-ce les membres du personnel ont leur part de responsabilité? L’employeur peut parfois mettre des structures ou proposer des programmes, encore faut-il que les employés en profitent. Explorons le tout ensemble.

Il est certain que si l’on parle de l’aménagement de l’édifice ou du contenu offert par les fournisseurs (distributrices, ateliers de groupes, programme d’aide, etc.), l’employeur pourrait être désigné comme étant le responsable de la mise sur pied et de l’entretien de ces structures et services. Par contre, tous les occupants de l’édifice ont leur rôle à jouer dans le maintien de ce service.

Prenons par exemple le contenu des machines distributrices. À plusieurs endroits, le choix d’aliments santé laisse à désirer ou est même complètement inexistant. L’employeur pourrait mettre sur pied une politique exigeant au fournisseur de proposer en tout temps une certaine quantité d’options santé. Par contre, si personne ne les achète, ces choix ne resteront pas disponibles longtemps puisque rares sont les fournisseurs qui accepteront de bloquer des espaces de leurs machines avec des items qui ne se vendent pas. Il en va de même pour un espace dédié à  l’activité physique ou à la détente. Si ça ne sert pas, on ne conserve généralement pas.

La santé physique passe aussi par la posture de travail. Une mauvaise posture peut causer des tensions et douleurs pouvant se transformer en problématiques plus sérieuses par exemple les tendinites ou les bursites. L’ergonomie des postes de travail est alors la première chose que l’on a tendance à remettre en cause. « Mon poste est  mal ajusté! » « Ma chaise n’est pas ergonomique! » Ça sonne familier?

 

À mon avis, une des questions à se poser serait plutôt « Comment vous tenez-vous ? » Même le poste de travail le plus ergonomique et le mieux ajusté ne pourra pas prévenir les douleurs causées par une mauvaise posture.

·    Gardez-vous votre souris près de votre clavier ou utilisez-vous fréquemment des accessoires (calculatrice, téléphone, etc.) situés loin de vous?

·    Gardez-vous votre dos droit ou avez-vous tendance à arrondir?

·    Vos épaules restent-elles basses ou ont-elles tendance à monter vers vos oreilles?

·    Votre tête est-elle bien alignée ou l’avancez-vous vers votre écran?

 

Je vous dirais que ces questions se posent également dans les autres sphères de votre quotidien.

  • Comment vous tenez-vous à table ou sur votre divan?
  • Lorsque vous faites de l’ordinateur ou de la tablette à la maison, comment êtes-vous installé?
  • Pliez-vous vos genoux lorsque vous soulevez une charge, incluant un sac d’épicerie ou vos enfants?

Si vous désirez plus d’information sur l’ajustement d’un poste de travail ou la manutention de charge, plusieurs sites internet crédibles comme celui de la CSST (CNSST), de l’ASSTSAS, de différentes universités ou encore de diverses firmes d’ergonomie proposent des conseils sur le sujet.

 

Si l’on aborde plutôt le volet santé psychologique… Plutôt que de pointer les autres du doigt, j’aimerais que chacun, employeur et employé, se questionne sur son attitude. Après tout, chacun d’entre nous fait partie de notre propre environnement et de celui de nos collègues!

Posez-vous les questions suivantes:

  • Attribuez-vous un ordre de priorités aux tâches que vous devez exécuter ou à celles que vous attribuez à vos employés?
  • Vous montrez-vous réceptif lorsqu’un collègue, votre patron ou un employé vient vous parler d’une situation problématique?
  • Êtes-vous du style à vous fâcher après les autres, à mettre de la pression ou à tenter de voir le bon côté des choses et encourager les troupes?
  • Êtes-vous d’un naturel positif ou faites-vous partie des « éternels chialeux »?
  • La communication est-elle encouragée dans votre milieu? Des occasions d’échanger sont-elles créées? Profitez-vous de ces occasions pour vous exprimer? Vos commentaires sont-ils constructifs?

Bref, chaque individu fait partie de l’environnement de travail. Un environnement de travail favorable à la santé est une chose. Ce que l’on en fait en est une autre. Et vous, utilisez-vous ce qui est mis à votre disposition?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.