Publié par Laisser un commentaire

Cultiver des champignons à la maison : OUI, MAIS ATTENTION LES DÉGÂTS

La culture des champignons est possible à l’intérieur et permet d’en produire de grande qualité culinaire tels le pleurote (Pleurotus ostreatus) et le shiitake (Lentinula edodes). Toutefois, ces champignons saprophytes se nourrissent du bois. Leur reproduction s’effectue à l’aide de spores et lorsque celles-ci se répandent dans l’air, il y a un risque qu’elles se logent et se développent dans la structure en bois de la maison, ce qui est à éviter.

Pleurote mur
Sur cette photo, un pleurote pousse dans le bas d’un mur. source: J.A. Fortin

Le substrat de culture de ces champignons est fabriqué à partir de bran de scie ou de bûche de bois dur, tels le chêne, le bouleau, le peuplier, l’aulne, le hêtre et le saule. Il est possible de se procurer des sacs de culture prêts à l’emploi qu’il suffit de placer dans les conditions prévues pour chaque stade de croissance afin d’obtenir des fructifications. Ces fructifications sont les mêmes champignons auxquels nous sommes habitués.

Sac pleurote
Pleurotes qui ont poussé sur un sac de culture prêt à l’emploi.

L’autre méthode consiste à se procurer de la semence de champignon appelée « blanc ». Plusieurs étapes sont alors nécessaires pour obtenir les champignons sous une forme comestible. La première méthode est donc à privilégier pour les débutants.

La culture du champignon blanc, aussi appelé champignon de Paris, s’effectue dans des couches de substrat. source: J.A. Fortin

Extrait du livre:

Les serres domestiques_3D WEBLes serres domestiques et les jardins d’intérieur par Simon Chrétien. 2e édition bientôt disponible en version électronique.

 

 

 

 

 

Publié par Laisser un commentaire

« S’cuse men, peux-tu m’dire c’est quoi une ferme?? »

Selon le dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française, une ferme se définit comme « Ensemble des bâtiments d’habitation et d’exploitation d’un domaine agricole » (ref : http://www.granddictionnaire.com/BTML/FRA/r_Motclef/index800_1.asp). Mais ne vous contentez pas d’une définition, profitez plutôt de l’événement « Portes Ouvertes sur les fermes du Québec 2010 » organisé par l’Union des producteurs agricoles (UPA) pour découvrir en personne ce que peut-être une ferme. Cet événement qui en est cette année à sa 8e édition aura lieu beau temps, mauvais temps le dimanche 12 septembre 2010 de 10 h à 16 h. Vous pouvez consulter le programme de la journée et découvrir les producteurs qui vous offrent la possibilité de visiter leur ferme sur le site : http://portesouvertes.upa.qc.ca/

Pour avoir participé à cette journée portes ouvertes dans le passé, je peux vous assurer que les visites en valent le coût. D’ailleurs parlant de coût, c’est gratuit! C’est donc une opportunité en or de découvrir les dessous des différentes productions agricoles québécoises. D’ailleurs, les producteurs agricoles se feront un plaisir de répondre à toutes vos questions et de vous faire déguster leurs produits.

Amusez-vous bien et surtout découvrez ce qu’est une ferme au Québec! 😀