Publié par Laisser un commentaire

À la découverte de quelques oiseaux qui vous entourent.

Personne ne peut rester insensible au chant des oiseaux, à la vie, aux couleurs qu’ils apportent lors de leur arrivé au printemps. Mais connaissez-vous ces oiseaux qui vous entourent? En voici quelques-uns que vous aurez sûrement l’occasion de découvrir dans votre cour ou près de votre maison entre autres au printemps et à l’été.

 

  • Canard colvert

Le Canard colvert, aussi appelé canard malard, est certainement le plus connu de tous les canards et celui qui cohabite le plus facilement avec l’humain. Il est omnivore et fait partie du groupe des canards barboteurs, c’est-à-dire qu’ils s’alimentent dans l’eau. On peut le retrouver dans la plupart des régions du Québec méridional.

 

  • Huard

De son vrai nom Plongeon huard, cet oiseau de la même taille qu’une oie passe la majeure partie de sa vie sur l’eau. Il se nourrit de poissons, grenouilles, écrevisses, etc. Il est possible de l’observer sur plusieurs lacs d’eau douce dans la plupart des régions du Québec. Il est facile de reconnaître sa présence par son cri bien à lui caractérisé par un ha-ou-ou qu’il émet en trémolo.

 

  • Colibri

Le genre colibri qui représente ces minuscules oiseaux qui battent des ailles en continue à une vitesse folle sont mieux connue sous le nom oiseaux-mouches. Au Québec, principalement dans sa zone méridionale, il est possible d’observer le colibri à gorge rubis, et ce, particulièrement dans les espaces dégagés tels les jardins, vergers ou en lisières des forêts. Il affectionne particulièrement les endroits qui contiennent beaucoup de fleurs.

 

  • Jaseur des cèdres

Il est possible d’observer le Jaseur des cèdres, de son vrai nom jaseur d’Amérique, à partir de la zone Méridional du Québec et en descendant vers le Sud. Cet oiseau qui fréquente les vergers, les jardins, les boisés et la rive de cours d’eau affectionne particulièrement comme nourriture les petits fruits et baies.

 

  • Geai bleu

Oiseau très bruyant, le geai bleu fréquente surtout les forêts de feuillus ou mixtes. Il est aussi possible de l’observer en ville dans certaines zones plus boisées, et ce, surtout si l’on y retrouve des frênes et des chênes qu’il affectionne particulièrement. Son habitat s’étend du sud du Québec jusqu’au début de la zone de taïga. Il se nourrit surtout de faînes de hêtres, de glands de chênes, d’insectes et de quelques petits fruits et baies. Il adore les graines de tournesol, grains de maïs et arachides que les amateurs lui offrent dans leur mangeoire.

 

  • Mésange à tête noire

Petit oiseau curieux au vol légèrement ondulé et de courte distance, son chant se reconnait facilement à un  Tchic-a-di di-di ou di-di-di ou Di-di-di tchic-a ou occasionnellement un petit fi-u. Il se nourrit d’insectes et de graines l’été. Il s’agit d’un oiseau très peu farouche qu’il est facile d’attirer sur nos mains à l’aide de graines de tournesol et arachides en période où la nourriture se fait plus rare. En d’autres temps, il se nourrit surtout d’insectes. La mésange à tête noire s’observe dans la plupart des zones du Québec méridional.

 

  • Merle d’Amérique

Le merle d’Amérique que certains appellent à tort rouge-gorge se retrouve sur la presque totalité du territoire québécois. Il adore arpenter les pelouses à la recherche de vers de terre. Il se nourrit aussi de quelques espèces de petits fruits. Son chant vous sera familier à coup sûr, il est possible de le reconnaitre à son turlutte, turlutte, turlutte ou à l’occasion un tiic! Tiic!

 

  • Tourterelle

Certains la méprendront pour un pigeon, car ses couleurs et sa taille lui ressemble, mais la tourterelle triste n’est pas du tout de la même famille. Elle se retrouve principalement dans le sud du Québec dans la vallée du Saint-Laurent, mais aussi dans la région du Saguenay Lac-Saint-Jean. Son chant doux et régulier ressemble à hou-ah-hou hou hou.

 

  • Hirondelle bicolore

Signe de l’arrivée du printemps, car elle revient s’établir au Québec à la mi-avril, cet oiseau aux couleurs bleu métallique et blanc se nourrit d’insectes qu’il capture au vol. On le retrouve partout au Québec à l’exception de la région de la basse Côte-Nord et de la région de l’Ungava.

 

  • Chardonneret jaune

De la même famille que les pinsons, cet oiseau au jaune sublime fréquente surtout le sud du Québec. Il se nourrit surtout de graine et affectionne la banlieue urbaine et les zones de prairies.

 

Publié par Laisser un commentaire

Je suis aux petits oiseaux!

Amateur d’oiseaux depuis ma tendre enfance, je suis toujours resté sur mon appétit avec les livres disponibles sur le marché pour identifier et observer les oiseaux. Plus particulièrement, c’est le manque de photo qui me déplaisait et qui me déplait encore. Il n’y a rien de mieux qu’une belle photo couleur au lieu d’une illustration pour apprécier la beauté d’un oiseau et faciliter son identification. Quel ne fut pas ma surprise au cours de l’année 2010 lorsque j’ai reçu quelques ouvrages sur les oiseux de différents éditeurs qu’enfin une superbe sélection d’ouvrage de qualité était maintenant disponible avec une foule d’informations pertinente et un nombre impressionnant de superbes photos couleurs. Voici quelques-unes de mes belles découvertes :

Des Éditions Michel Quintin, le Guide d’identification « OISEAUX DU QUÉBEC » de l’auteur Jean Paquin constitue un excellent outil d’identification des oiseaux du Québec et des Maritimes. Ses 432 pages présentent, 334 espèces d’oiseaux, à l’aide d’un millier de photos pour vous aider à identifier les espèces et différencier les oiseaux semblables. Chaque espèce est présentée à l’aide d’une fiche d’identification par espèce contenant des informations sur le plumage, le vol, le chant, l’habitat, la nidification, le calendrier de présence dans nos régions, les cartes de répartition et les noms communs, scientifiques et latins. Il est disponible en librairie au prix de 29,95$.

Roger Lederer a publié chez Sélection du Reader’s Digest un livre très original intitulé « Fabuleux oiseaux ». Ce livre de 160 pages contient plus de 400 photos et illustrations en couleur et est vendu 34,95 $. Ce livre hors de l’ordinaire présente des faits, des anecdotes, diverses informations, etc. sur différentes espèces d’oiseaux. Il permet de découvrir des aspects qui ont rarement été présentés sur les oiseaux. Que ce soit pour expliquer le fonctionnement de l’ouïe des oiseaux, de faire parler un perroquet de connaître le plus grand volatile ou le plus gros œuf, le contenu de cet ouvrage est facile à lire et nous apprends beaucoup de chose très intéressante.

Broquet à mis le paquet pour faire plaisir aux ornithologues et a publié récemment plusieurs ouvrages sur le sujet. « Le grand livre pour attirer les oiseaux chez soi » de Suzanne Brûlotte et Gilles Lacroix traite des mangeoires, des abreuvoirs, des nichoirs, des bains d’oiseaux, des arbustes et des fleurs pouvant attirer plusieurs espèces d’oiseaux. Son contenu et sa présentation conviennent autant aux débutants qu’aux habitués. Dans ce livre, vous apprendrez comment choisir, modifier et entretenir les mangeoires convenant le mieux aux oiseaux que vous désirez plus particulièrement attirer dans votre jardin. Vous découvrirez les meilleurs trucs pour éloigner les prédateurs et apprendrez comment faire cohabiter deux espèces concurrentes. Ce livre de 496 pages est disponible au coût de 39,95$ dans les librairies.

Dans le même ordre d’idée, Broquet propose aussi « Attirer les oiseaux et les papillons ». Cet ouvrage, de 128 pages, de David Mizejewski présente comment attirer les oiseaux et les papillons chez soi, entre autres, en effectuant l’introduction de plantes indigènes qui sont faciles à cultiver. Il vous dévoile aussi quelques trucs pour faire de votre jardin un habitat favorable aux oiseaux. Il est illustré de 170 photos qui présentent des jardins luxuriants et différentes espèces d’oiseaux. Il contient aussi 17 projets liés aux oiseaux pour divertir toute la famille. Il est disponible au coût de 19,95$ dans les librairies.
Très différent des autres, mais extrêmement beau à regarder, le livre « Les oiseaux… une passion! Suzanne Brûlotte » de Suzanne Brûlotte contient que de superbes photographies d’oiseaux en actions dans leur milieu sauvage. Elles sont aussi présentées d’un point de vue artistique ce qui fait de cet ouvrage à couverture cartonnée de 168 pages une référence incontournable pour se rincer l’œil et apprécier la nature ainsi que la faune ailée. Suzanne Brûlotte est l’auteure de 22 livres publiés chez Broquet, dont plusieurs guides et monographies ayant pour principal sujet les oiseaux. Cette dernière parcourt le Québec, le Canada, les États-Unis et la France, afin de recueillir des milliers d’images. Elle laisse aussi un peu de place à l’art écrit d’un ami, le poète Robert Matteau mieux connu sous le nom de plume de Robert d’Estrie. Son prix est de 34.95 $.

Complémentaire au livre guide d’identification publié aux Éditions Michel Quintin, le guide d’identification de Suzanne Brûlotte intitulé « Les oiseaux du Québec » présente à l’aide de plus de 1200 photos couleurs 325 espèces d’oiseaux. Les fiches d’informations décrivent par exemple la taille, le comportement, les chants, les habitats et la nidification des oiseaux du Québec, des maritimes et de l’Est du Canada en plus de certaines espèces passagères, occasionnelles, parfois rares ou encore plus communs au sud du Québec. Vendu au prix de 29,95 $, cet ouvrage de référence de 464 pages constitue un très bon complément à votre collection.

J’espère que ces livres vous plairont autant qu’à moi et qu’ils vous permettront d’approfondir vos connaissances ainsi que d’étancher une partie de votre soif de savoir sur les oiseaux.